L’avis de l’âne

Un voisin était venu demander à Nasreddin Hodja de lui prêter son âne. Celui-ci, qui n’en avait nullement l’intention, lui dit :

— Je vais lui demander son avis.

Il revint un instant plus tard.

— Je regrette, il ne veut pas venir.

— Comment est-ce possible ?

— Mon cher ami, l’âne m’a répondu : si je vais chez un étranger, non seulement il me battra, mais il dira du mal de toi. Alors c’est impossible 

Publié dans : Non classé |le 2 novembre, 2014 |1 Commentaire »

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 3 novembre 2014 à 17 h 42 min 010446g écrit:

    Astucieux!
    Et en plus, bon moyen de reprocher mine de rien, à l’autre de l’avoir critiqué.

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Déesse au stéthoscope

    Répondre

Laisser un commentaire

Likemybullshit |
Carnet de lecture de 3e |
Leblogdunefolle2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seulement mes mots
| PoétiquementVôtre
| Filskermeur