Pour arriver à temps

Un jour, Nasreddin Hodja monta sur son âne et se mit en chemin pour un village inconnu.

Ses amis lui demandèrent :

— Où vas-tu ?

— Je vais à la prière du vendredi.

— Mais nous ne sommes que mardi !

— C’est exact, mais avec cet animal, je ne sais pas si j’arriverai à temps pour la prière du vendredi !

 

Publié dans : Non classé |le 2 novembre, 2014 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Likemybullshit |
Carnet de lecture de 3e |
Leblogdunefolle2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seulement mes mots
| PoétiquementVôtre
| Filskermeur