Pour voir un petit morceau de lune

Une fois, le jeune Nasreddin Hodja de rendait à la ville de Sivrihisar. A l’heure du crépuscule, il vit un groupe de gens qui regardaient vers le ciel. Il demanda pourquoi.

 — Nous essayons de voir la nouvelle lune qui annonce le début du ramadan.

— Dans quel monde vit-on ? dit Nasreddin. A Aksehir les gens ont sur la tête une lune grosse comme une roue et personne ne se tord le cou pour la regarder. Et vous, vous vous mettez en tas pour voir un tout petit morceau de lune…

Publié dans : Non classé |le 6 novembre, 2014 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Likemybullshit |
Carnet de lecture de 3e |
Leblogdunefolle2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seulement mes mots
| PoétiquementVôtre
| Filskermeur