La lettre pour Bagdad

Un ami s’adressa à Nasreddin Hodja :

— Rends-moi un service. Tu es cultivé, spirituel. Ecris-moi une lettre pour un ami qui est à Bagdad.

— Ce n’est pas possible, je n’ai pas le temps d’aller à Bagdad pour écrire cette lettre.

— Mais il n’est pas nécessaire d’aller à Bagdad pour écrire cette lettre. Je ne vois pas le rapport.

— Il y en a un. Moi seul peux lire mon écriture et je n’ai pas du tout l’intention d’aller à Bagdad pour déchiffrer ma lettre à ton ami.

 

Publié dans : Non classé |le 13 novembre, 2014 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Likemybullshit |
Carnet de lecture de 3e |
Leblogdunefolle2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seulement mes mots
| PoétiquementVôtre
| Filskermeur