Ne pleure pas

Nasreddin Hodja venait de planter un saule pleureur devant sa maison. Comme il n’avait pas d’eau à portée de main pour l’arroser, il y pourvut par ses moyens naturels.

Se tournant vers l’arbre, il lui dit :

— Ne pleure pas, c’est là toute l’eau que peut te donner le pauvre Nasreddin.

Publié dans : Non classé |le 26 novembre, 2014 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Likemybullshit |
Carnet de lecture de 3e |
Leblogdunefolle2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seulement mes mots
| PoétiquementVôtre
| Filskermeur