Si tu avais entendu ma voix

Nasreddin Hodja, qui était au hammam, se mit à chanter. Sa voix résonnait sous la coupole, elle le stupéfia tant elle était belle. Il termina vite son bain et se rendit à la mosquée. Il monta en haut du minaret et commença à appeler  les fidèles à la prière. Malheureusement, il avait une bien vilaine voix. Un ami qui passait lui cria :

— Il ne te suffit pas de te tromper d’heure pour l’appel de la prière, il faut en plus que tu chantes avec une voix aussi horrible !

Nasreddin lui répondit :

— Si tu avais entendu ma voix au hammam, tu ne te serais pas permis de la critiquer !

 

Publié dans : Non classé |le 26 novembre, 2014 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Likemybullshit |
Carnet de lecture de 3e |
Leblogdunefolle2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seulement mes mots
| PoétiquementVôtre
| Filskermeur