Les prières

La femme de Nasreddin Hodja se lamentait : 

— Regarde l’iman, quand il voit sa femme, il récite les plus belles prières du matin, alors que toi, non seulement tu ne récites pas la prière du matin, mais qui plus est, tu marmonnes la prière des morts.

La femme de l’iman était belle, agréable ; celle de Nasreddin vilaine et acariâtre. Sans réfléchir il répondit :

— Tu as raison, si j’avais une femme comme celle de l’iman, je réciterais les plus belles prières du matin et même toutes les prières que je connais.

Publié dans : Non classé |le 2 décembre, 2014 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Likemybullshit |
Carnet de lecture de 3e |
Leblogdunefolle2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seulement mes mots
| PoétiquementVôtre
| Filskermeur