La lumière

La femme de Nasreddin Hodja était enceinte. Sentant l’heure de l’accouchement arriver, elle demanda à son mari d’allumer une bougie et de la placer sur la table. L’enfant vint au monde rapidement.

Nasreddin eut à peine le temps de se réjouir qu’un deuxième enfant arriva, puis un troisième. Alors il se précipita pour éteindre la bougie.

— Pourquoi éteins-tu la bougie ? lui demanda sa femme.

— La lumière attire les enfants. Si je ne l’éteins pas tout de suite, combien en aurons-nous ?

 

Publié dans : Non classé |le 5 décembre, 2014 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Likemybullshit |
Carnet de lecture de 3e |
Leblogdunefolle2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seulement mes mots
| PoétiquementVôtre
| Filskermeur