Une vieille caisse

Nasreddin Hodja, pleurant presque, dit un jour à ses amis :

— Quand je serai mort, mettez-moi dans une vieille caisse.

— Pourquoi une vieille caisse ?

— Parce que, quand les anges viendront me prendre, je pourrai leur dire : « voyez comme la caisse est vieille, mon tour est passé depuis longtemps. »

 

Publié dans : Non classé |le 5 décembre, 2014 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Likemybullshit |
Carnet de lecture de 3e |
Leblogdunefolle2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seulement mes mots
| PoétiquementVôtre
| Filskermeur