Et l’idée de descendre ?

Durant le ramadan, Nasreddin Hodja était monté en chaire pour prendre la parole devant les fidèles. Mais ce jour-là, il manquait d’inspiration et restait muet. L’assemblée commençait à s’impatienter.

Alors il leur dit :

— Vous connaissez mon éloquence, mais étrangement, aujourd’hui, rien ne me vient à l’esprit.

Son fils qui était présent se leva et s’adressant à son père :

— Aucune idée ne te vient à l’esprit, même pas celle de descendre de là ?

Nasreddin accusa le coup et trop heureux, descendit de chaire et s’en alla.

 

 

Publié dans : Non classé |le 18 décembre, 2014 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Likemybullshit |
Carnet de lecture de 3e |
Leblogdunefolle2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seulement mes mots
| PoétiquementVôtre
| Filskermeur