Et le prix du transport ?

Un jour Nasreddin Hodja avait mis de côté dans un sac des objets qui ne lui servaient plus. Il les confia à un porteur et se rendit avec lui au marché, où il espérait bien en tirer quelque chose.

            Dans l’encombrement, il perdit de vue le porteur. Après l’avoir cherché en vain, il rentra chez lui.

            Quinze jours après, il se rendit à nouveau au marché. Tout à coup, il se trouva nez à nez avec le porteur. A cette vue, il sursauta et s’enfuit précipitamment.

            Au village, les paysans au courant de cette affaire demandèrent à Nasreddin la raison de sa fuite.

—  Qu’avais-tu donc à craindre ?

— Mais voyons, mes amis, comment pouvais-je ne pas fuir ? Et si le bonhomme m’avait demandé le prix du transport ?

Publié dans : Non classé |le 8 mars, 2015 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Likemybullshit |
Carnet de lecture de 3e |
Leblogdunefolle2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seulement mes mots
| PoétiquementVôtre
| Filskermeur