Le bouillon d’oie

Nasreddin Hodja marchait le long d’une rivière quand il vit des oies qui s’y baignaient. Il eut envie d’en attraper deux au moins. Il entra dans l’eau, mais elle se sauvèrent et il ne parvint même pas à en saisir une.

            Alors il s’assit sur la berge, sortit un morceau de pain, le trempa dans l’eau et le mangea.

            Un passant qui avait assisté à la scène lui demanda ce qu’il faisait.

— Que veux-tu, lui répondit Nasreddin, vu que je ne peux pas manger les oies, je me contente de leur bouillon.

Publié dans : Non classé |le 15 mars, 2015 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Likemybullshit |
Carnet de lecture de 3e |
Leblogdunefolle2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seulement mes mots
| PoétiquementVôtre
| Filskermeur