Chez le pâtissier

Nasreddin Hodja était à l’arrêt devant la vitrine d’une pâtisserie de Konya où était exposé un grand plat de helva.

Croyant ne pas être vu, il se mit à engloutir des cuillères de ce gâteau. Le patron s’en aperçut et s’écria :

— Tu te crois peut-être dans la boutique de ton père ?

Sans s’émouvoir, Nasreddin répondit :

— Ne vois-tu pas que je mange du helva ?

Et il continua de manger.

Alors le pâtissier se saisit d’un bâton pour le frapper.

— Les habitants de Konya sont vraiment de braves gens ! Ils vous font manger du helva à coups de bâton ! se dit-il.

Publié dans : Non classé |le 6 avril, 2015 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Likemybullshit |
Carnet de lecture de 3e |
Leblogdunefolle2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seulement mes mots
| PoétiquementVôtre
| Filskermeur