C’est moi qui porte le sac

Nasreddin Hodja allait au marché pour vendre les produits de son jardin. Il monta sur son âne et prit le sac de légumes sur ses épaules. Il rencontra un ami qui lui dit :

— Pourquoi portes-tu le sac sur tes épaules ?

— Pour qui me prends-tu ? L’âne me porte déjà, tu ne voudrais pas qu’il porte aussi le sac !

Publié dans : Non classé |le 3 mai, 2015 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Likemybullshit |
Carnet de lecture de 3e |
Leblogdunefolle2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seulement mes mots
| PoétiquementVôtre
| Filskermeur