Dans la maison de mon âme

Nasreddin Hodja rentra affamé chez lui. Sa femme lui servit aussitôt un potage bouillant. Il se précipita dessus et naturellement se brûla en l’avalant. La douleur le fit hurler :

— Au feu ! Au feu !

— Où est le feu ? demanda sa femme qui était accourue.

— Il est là, dans la maison de mon âme, dit Nasreddin en montrant son estomac.

Publié dans : Non classé |le 3 mai, 2015 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Likemybullshit |
Carnet de lecture de 3e |
Leblogdunefolle2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seulement mes mots
| PoétiquementVôtre
| Filskermeur