Le monde est mal fait.

Nasreddin Hodja pensait à voix haute :

— Comme le monde est mal fait ! Quand je veux faire un helva, si j’ai de la farine, je manque de sucre ; si j’ai du sucre, je manque de farine ; quand j’ai les deux, c’est moi qui n’ai plus envie de faire le helva !

Publié dans : Non classé |le 3 mai, 2015 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Likemybullshit |
Carnet de lecture de 3e |
Leblogdunefolle2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seulement mes mots
| PoétiquementVôtre
| Filskermeur