Quatre personnes dans un lit

Nasreddin Hodja avait épousé une veuve qui ne cessait de vanter les mérites de son premier mari. Agacé, il commença, pour sa part, à vanter ceux de sa première femme. Mais rien n’y fit. Alors, une nuit, Nasreddin, à bout de nerfs, la fit tomber du lit.

— Pourquoi agis-tu ainsi? se plaignit-elle.

— Ecoute. Toi, moi, ton premier mari, ma première femme, cela fait quatre personnes dans un lit. C’est trop !

Publié dans : Non classé |le 3 mai, 2015 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Likemybullshit |
Carnet de lecture de 3e |
Leblogdunefolle2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seulement mes mots
| PoétiquementVôtre
| Filskermeur