Si l’autre parle, celui-ci contemple

Au marché, un perroquet venait d’être vendu dix pièces d’or.

Nasreddin Hodja, qui avait assisté à la vente, se précipita chez lui, prit son dindon et s’en retourna au marché avec la prétention d’en tirer dix pièces d’or également.

Les gens se mirent à rire.

— Mais tu es fou, il est impossible de vendre un dindon dix pièces d’or !

— Qu’en savez-vous ? Un volatile dix fois plus petit vient d’être vendu à ce prix, vous étiez témoins.

— Mais, Hodja, c’était un perroquet. Ca parle, un perroquet !

— Si l’autre parle, celui-ci contemple !

Publié dans : Non classé |le 3 mai, 2015 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Likemybullshit |
Carnet de lecture de 3e |
Leblogdunefolle2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seulement mes mots
| PoétiquementVôtre
| Filskermeur