Une question de lumière

Un jour, un homme trouve Nasreddin Hodja en pleine nuit, à quatre pattes, cherchant quelque chose dans le halo de lumière d’un lampadaire.

— As-tu égaré quelque chose ? lui demande-t-il.

— Oui, j’ai perdu mes clés, répond Nasreddin.

— Et où les as-tu laissées tomber ?

— Là-bas, dit Nasreddin, en désignant un porche obscur.

— Mais alors pourquoi les cherches-tu ici, alors que tu les as perdues ailleurs ? C’est stupide !

— Pas tant que ça ! répond Nasreddin, je préfère les chercher là où il y a de la lumière !

Publié dans : Non classé |le 16 juin, 2015 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Likemybullshit |
Carnet de lecture de 3e |
Leblogdunefolle2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seulement mes mots
| PoétiquementVôtre
| Filskermeur