Le visage revêche

            Un soir, Nasreddin Hodja rentre chez lui, fatigué, cherchant un réconfort, mais ne trouvant, pour l’accueillir, que la mine renfrognée de sa femme.

— Qu’est-ce qui ne va pas encore ? se plaignit Hodja. C’est là toute ma récompense après une dure journée de labeur?

— Oh! Dit sa femme, le petit garçon de notre voisin est mort. Je suis allé participer à la prière et je viens juste d’en revenir.

— Je me souviens, répliqua Hodja, Tu as le même visage revêche que quand tu reviens d’un mariage.

Publié dans : Non classé |le 19 juin, 2015 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Likemybullshit |
Carnet de lecture de 3e |
Leblogdunefolle2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seulement mes mots
| PoétiquementVôtre
| Filskermeur