Tout le monde est là !

             Allant chercher des œufs au marché, Nasreddin Hodja en ramena un.

— Comment ? lui dit sa femme. Que veux-tu que je fasse d’un seul œuf ! Il m’en faut une demi-douzaine ! Pourquoi fais-tu toujours les choses au compte gouttes !

 Il retourna au marché et ramena cinq autres œufs. Mais, quelque temps après, sa femme tomba malade et était mal en point.

— Va vite me chercher un médecin, lui dit-elle. Ce qu’il fit illico. Il arriva avec plusieurs personnes et dit à sa femme :

— Cette fois, tu n’auras pas de reproches à me faire car j’ai suivi ton conseil et je t’ai ramené la demi-douzaine : avec le médecin, voici le pharmacien, le commerçant du bazar qui t’a apporté une bouillante pour te tenir chaud, le marchand de bois pour nous permettre de faire un bon feu dans la cheminée, l’imam qui va prier pour ta guérison et, il y a même le croque-mort, on ne sait jamais !

Publié dans : Non classé |le 19 juin, 2015 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Likemybullshit |
Carnet de lecture de 3e |
Leblogdunefolle2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seulement mes mots
| PoétiquementVôtre
| Filskermeur