Comment lisent les ânes

Dans une conversation avec Tamerlan, Nasreddin Hodja commença à vanter les mérites de son âne :

— Il est tellement intelligent que je peux tout lui apprendre, même à lire.

— Va et apprend lui à lire, dit Tamerlan. Je te donne trois mois pour cela.

De retour chez lui, il commença l’apprentissage avec son âne. Il mit sa nourriture habituelle entre les pages d’un gros livre et lui apprit à tourner les pages avec sa langue pour trouver la nourriture. Il cessa de le nourrir trois jours avant le terme de trois mois fixé par Tamerlan. Emmenant l’animal à Tamerlan, il lui demanda un gros livre et le posa devant l’âne affamé. Ce dernier entreprit de tourner les pages avec sa langue et, ne trouvant rien, se mit à braire.

— C’est sûrement une étrange manière de lire, dit Tamerlan.

— Oui, rétorqua Nasreddin, c’est ainsi que lisent les ânes.

Publié dans : Non classé |le 28 juillet, 2015 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Likemybullshit |
Carnet de lecture de 3e |
Leblogdunefolle2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seulement mes mots
| PoétiquementVôtre
| Filskermeur