Simple idiot et Super idiot

Un jour, Nasreddin Hodja alla au moulin pour faire moudre son blé. En attendant son tour, il se mit à prendre des poignées de grains d’autres sacs pour les mettre dans le sien. Le meunier remarqua le manège et se mit à crier après Nasreddin :

— Qu’est-ce que vous êtes en train de faire ?

— Je suis un idiot et je fais ce qui me vient à l’esprit, répondit Nasreddin.

— Vraiment, rétorqua le meunier. Alors pourquoi ne prenez-vous pas du blé de votre propre sac pour le mettre dans les autres.

— Voyez-vous, dit Nasreddin calmement, je ne suis qu’un simple idiot. Si je faisais cela, je serais un super idiot.

Publié dans : Non classé |le 6 août, 2015 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Likemybullshit |
Carnet de lecture de 3e |
Leblogdunefolle2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seulement mes mots
| PoétiquementVôtre
| Filskermeur