Le chameau fabuleux

Un jour Tamerlan, en bavardant avec Nasreddin Hodja, parlait de façon étrange, exagérant tellement que, dans ses propos, une puce est devenue un chameau. Nasreddin était très ennuyé. Finalement, il exagéra plus que lui, fit d’un chameau un animal énorme et fabuleux :

En vérité, j’ai eu beaucoup de chameaux auparavant. Mais je n’avais jamais vu un chameau tel que celui j’ai actuellement. Si je lui dis “marche”, il le fait. Si je lui dis “vole”, il le fait. Malheureusement, il ne peut ni lire ni écrire, comme mon fils !

Tamerlan était ébahi. Il lui dit :

– Hodja , s’il te plaît, laisse-moi voir cette étrange créature !

Nasreddin demeura imperturbable et répondit :

Majesté, ces jours-ci, je lui enseigne les premiers rudiments de la prière. Si Dieu le veut, quand je reviendrai l’an prochain, il se mettra à genoux devant vous !

Tamerlan attendit le jour convenu avec impatience. Quand ce jour fut arrivé,  Nasreddin dit :

Seigneur, que vous dire ? Une fois qu’il a commencé à lire le Coran, cela lui a tellement plu qu’il a insisté pour le mémoriser dans sa totalité. L’année prochaine, s’il plaît à Dieu, quand il saura le Coran par cœur, vous apprécierez sa voix mélodieuse !

 

Tandis que Tamerlan attendait avec anxiété l’année suivante, la femme de Nasreddin et ses amis s’inquiétèrent pour sa vie

Nasreddin, tu es en train de jouer un jeu dangereux. Tamerlan, ne croira pas éternellement à ton mensonge. Il est temps d’arrêter !

Ce à quoi  Nasreddin répondit :

Attendons, pourquoi paniquer ainsi ! Il reste encore beaucoup de temps jusqu’à l’année prochaine. Le chameau peut mourir ou Tamerlan peut mourir ou moi je peux mourir.

Publié dans : Non classé |le 17 août, 2015 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Likemybullshit |
Carnet de lecture de 3e |
Leblogdunefolle2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seulement mes mots
| PoétiquementVôtre
| Filskermeur